Make your own free website on Tripod.com

 

Voici un texte publié sur le site naturama.ca que nous vous invitons à visiter (texte original).

 

Le Bois de l'Équerre: un sentier à découvrir

Texte par Richard Pelletier, Laval, Québec



Si vous filez à toute allure sur le rang de l'Équerre, il y a bien des chances que vous traversiez le bois du même nom en moins d'une minute…et que rien d'intéressant ne vienne capter votre attention.

Il faut dire que vous n'apercevez alors qu'une faible portion des 180 hectares occupés par différents habitats et peuplements forestiers. Tous les arbres vous semblent pareils, bien qu'on y trouve une grande variété d'essences comme les chênes rouges et à gros fruit, le hêtre à grande feuilles, le caryer cordiforme, le noyer cendré, le tilleul d'amérique, les ormes, les érables, etc. Vous ne remarquez sans doute pas la richesse du sous-bois, particulièrement au printemps lorsque celui-ci est tapissé par endroits de trilles blancs et rouges, d'érythrones, d'hépatiques, de sanguinaires, de violettes et de de discentres. Par inadvertence, vous apercevez vaguement un oiseau traverser la route devant vous. S'agit-il d'un Grand Pic, d'un Grand-duc d'Amérique, d'une Buse à épaulettes, ou encore d'un Cardinal à poitrine rose, d'une Paruline flamboyante ou d'un Geai bleu, des oiseaux remarquables parmi la centaine (et plus) d'espèces qui fréquentent ce milieu naturel. À cette vitesse, impossible également d'observer de près une rainette versicolore, une couleuvre rayée et encore moins un renard roux, à moins que ceux-ci, étendus sur la chaussée et probablement méconnaissables, ne vous aient observé de trop près.

Non! À cette vitesse, impossible d'apprécier les beautés et les secrets de ce milieu fragile encore existant dans notre environnement urbain. Mais si un jour l'envie vous prenait d'arrêter et de découvrir ce bois … existera-t-il encore?

Richard Pelletier