Make your own free website on Tripod.com

Le bois de l'Équerre ... pour combien de temps encore ?

Au cours des derniers mois, nous avons observé un accroissement du nombre de visiteurs au bois de l'Équerre. Ils habitent Laval, Montréal et la rive Nord. Ils y viennent pour explorer les sentiers à la recherche du calme de la nature, de la beauté des couleurs de l'automne ou tout simplement pour profiter de l'occasion de se retrouver en famille. La popularité de ce milieu naturel idéal pour la marche, l'observation de la flore et de la faune ne se dément pas et nombreux sont maintenant ceux et celles qui en font une activité régulière. Cet encouragement justifie amplement les améliorations qui ont été apportées au fil des mois : abri d'accueil, nouveaux panneaux d'interprétations, bancs et tables, nouvelles affiches et même un nouveau sentier situé derrière l'école des Cardinaux. On constate que la présence d'un tel site ainsi que ses aménagements répondent à un besoin réel de la population.

Il est important de clarifier que la Corporation pour la mise en valeur du bois de l'Équerre est un organisme sans but lucratif et sans affiliation avec la Ville de Laval. De plus, le bois de l'Équerre n'est pas officiellement un parc mais bien un ensemble de terrains privés qui sont, à plus ou moins long terme, destinés à des fins industrielles et résidentielles.

En effet, dans le document préparé par la Ville de Laval et intitulé "Projet de schéma d'aménagement révisé de la Municipalité Régionale de Comté de Laval", la MRC prévoit notamment développer et consolider les parcs industriels afin de renforcer le pôle de développement économique de Laval. Les interventions projetées à ce sujet comprennent notamment l'expansion vers le nord du parc industriel Centre, c'est-à-dire, celui situé à la limite sud du bois de l'Équerre. On y précise que le potentiel des aires industrielles ainsi définies est d'environ 185 hectares, soit la superficie actuellement occupée par le bois de l'Équerre. Ce document rendu public au cours de l'automne peut être consulté sur le site Internet de Ville de Laval. Les cartes du document illustrent également l'affectation industrielle du territoire actuellement couvert par le bois de l'Équerre.

Il est certain que le bois de l'Équerre ne disparaîtra pas du jour au lendemain. Mais des parcelles seront graduellement et irrémédiablement perdues tant et aussi longtemps que la ville ne s'engagera pas officiellement dans sa protection intégrale. Elle a déjà amorcé la prolongation du boulevard Industriel vers le nord, amputant ainsi une parcelle de forêt. De plus des travaux de remblayage sont en cours depuis plusieurs mois le long du rang de l'Équerre.

Ce grand bois urbain contribue grandement à notre qualité de vie. Par contre, nous devons poser la question suivante : pendant combien de temps encore pourrons-nous profiter de ce bois étant donné la menace que représente la proximité du grand complexe du parc industriel Centre. Je vous invite donc à poser aussi souvent que possible cette question aux élus municipaux, lesquels ont préparé ce projet d'aménagement. Toutes les occasions sont bonnes, particulièrement lors des audiences publiques, concernant ce projet, qui se tiendront dans les mois à venir.

Sydney Godsmark,
Président
La Corporation pour la mise en valeur du bois de l'Équerre